• Facebook
  • Instagram

DAKAR         COURT

LA GÉNÈSE DU FESTIVAL

La première édition du festival international de courts-métrages de Dakar

s’est déroulée du 10 au 15 décembre 2018 à l’Institut Français de Dakar,

à la salle CanalOlympia Teranga et au cinéma Empire Médina.

Dakar Court était et restera

un moment de projections, de rencontres professionnelles, d’échanges d’expertises,de découvertes et de fête.

 

Le festival mobilisa pour sa création plus de 3000 participants représentant toute la

diversité des scènes cinématographiques sénégalaises et internationales. 

L’association CINEMAREKK,

soutenue par  l’Institut français du Sénégal à Dakar, est à l’origine de ce festival.

 

Créée en janvier 2018, CINEMAREKK est présidée par le cinéaste sénégalais Moly Kane. Elle vise à accompagner la professionnalisation aux métiers du cinéma, en particulier des jeunes et, d’autre part, à fédérer et rassembler les différents collectifs de cinéma au Sénégal et sur le continent africain.

L'EQUIPE QUI LE COMPOSE

MOLY

KANE

MOMAR TALLA KANDJI

BINETA

FAYE

AUGUSTIN 

NGOM

Président fondateur du festival
Réalisateur, scénariste

YANNICK MARTENS

Chargé de communication digital

Secrétaire Général

Réalisateur

GUISTAW

FALL

Chargé de communication digital et photos

Chargée de projection scolaire

Scénariste,

Chargé des ateliers, rencontres professionnelles et tables rondes

MAIMOUNA

DIOP

Chargée de l'accueil et de l'hébergement

MARICOU SOKHNA NDEYE

Stagiaire communication et marketing

DOUDOU

CISSÉ 

Chargé des opérations techniques 

NOS OBJECTIFS

Un des objectifs centraux de l’association est d’assurer la pérennité du Festival DAKAR COURT, car il est certain que cet événement a sa place et sa légitimité dans le paysage culturel du Sénégal.

Et plus précisément, nous voulons :

 

Soutenir les collectifs et les acteurs œuvrant dans la formation et

la structuration du paysage du court au Sénégal et en Afrique ;

Promouvoir et faire émerger de jeunes auteurs africains

 

Valoriser les métiers du cinéma

 

Défendre la création, la production et la diffusion

dans les chaînes de télévision, les salles de cinéma et les nouveaux médias.

 Faire naître une véritable politique du format court.

 

Développer l’éducation au cinéma en lien avec les établissements scolaires

Offrir à de jeunes apprentis réalisateurs sénégalais et africains

une opportunité de formation et de rencontres professionnelles dans le cadre

du programme « Talents en court ».